Retour

Webinaire santeneXt

«Prise en charge d’applications numériques dans le système de santé»

19 septembre 2022, 16h00- 17h30, en ligne

De plus en plus d’applications numériques (applis, plateformes ou algorithmes) se pressent sur le marché de la santé. Certaines d’entre elles ont un bénéfice avéré pour la santé. Mais les possibilités de prise en charge dans le cadre de l’assurance obligatoire des soins sont très limitées, même si une application est efficace, adéquate et économique.

Cette problématique existe aussi dans d’autres pays. Pour favoriser la transition numérique dans le système de santé, l’Allemagne a par exemple promulgué une loi sur la prise en charge numérique qui permet, par exemple, de fournir des applis efficaces sur prescription médicale.

Quels sont les modèles de prise en charge d’applications numériques actuellement utilisés de par le monde? Quelles expériences a-t-on ainsi faites? Et quelles leçons la Suisse peut-elle en tirer? Ces questions seront au centre du prochain webinaire santeneXt qui aura lieu le 19 septembre 2022.

Les exposés et la discussion se feront en allemand.

Programme

  • 16:00 Uhr

    Introduction

  • 16:10 Uhr

    Input 1

    Anne-Sophie Geier, Directrice générale Spitzenverband Digitale Versorgung

    DiGA en Allemagne : état de la mise en œuvre et expériences

  • 16:35 Uhr

    Input 2

    tba

  • 17:00 Uhr

    Séance de questions et réponses

  • 17:20 Uhr

    Clôture et perspectives

  • 17:30 Uhr

    Fin de webinaire

Exemples de cas

  • Anne Sophie Geier
    Directrice générale, Spitzenverband Digitale Gesundheitsversorgung

    DiGA en Allemagne : état de la mise en œuvre et expériences

    Anne Sophie Geier est directrice de l'association de «Spitzenverband Digitale Gesundheitsversorgung». Elle est pharmacienne et a obtenu son doctorat dans le domaine Real-World-Evidence et Outcomes Research à la WWU de Münster et à la Harvard Medical School. Elle a ensuite travaillé dans le conseil d'entreprise d'un groupe pharmaceutique. En dernier lieu, Anne Sophie Geier était responsable de l'évaluation précoce des bénéfices des médicaments nouvellement autorisés en tant que chef de secteur auprès de «GKV-Spitzenverband», jusqu'à ce qu'elle prenne la direction de l'association.